Biographie

Après son baccalauréat, Jamal Lamiri Alaoui quitte Rabat afin d’entreprendre des études à l'École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Bordeaux. Il obtient son diplôme d’architecture en 1983. Dès son retour au Maroc, il effectua son service civil dans la délégation de l’Urbanisme de Rabat-Salé où il entreprit le recasement du premier bidonville à Salé sur une parcelle 120 ha, selon le programme initié par l'État marocain. 1985 marque l’ouverture de JLA STUDIO. Il entreprend un projet d’étude du 1er Resort au Maroc à Agadir, sur un terrain de 200 Ha pour le compte d’un groupe américain, Buch Company. Ce projet fut présenté au roi Hassan II au Palais d’Ifrane, sous la désignation du Domaine du Palace. Le projet fut suivi par le développement de projets comme ceux de Amelkis, Cabo Negro et Bouznika bay, au cœur d’un golf de 9 trous, en bord de mer, à une demi-heure de Casablanca et Rabat, abritant des villas et des appartements de haut standing Suivirent le Bahia Golf Beach, Atalyoun Golf Resort à Nador, la station balnéaire de Mazagan, le Casa Green Town à Bouskoura Casablanca, l'Orangeraie du Souissi.

Lors d’un concours pour Exposition universelle de 2000 en Allemagne, il reçoit le 1er Prix pour la réalisation du Pavillon du Maroc ainsi qu’en 2005, lors de l'Exposition spécialisée de 2005 à Aichi au Japon à l’issue de laquelle le Maroc reçu le « Prix de la Sagesse de la Nature ».

En 1999, une rencontre avec le Sheikh Zayed Private Department lui permet de se consacrer à la réalisation de Palais et de résidences privées aux Émirats arabes unis et dans le monde. Jamal Lamiri Alaoui dirige ses cabinets à Abu Dhabi (JLA International Engineering) et Rabat (JLA Studio, Creative JLA et JLA Design) constituant une holding qui rassemble une centaine de collaborateurs, architectes, ingénieurs et spécialistes divers.